En vertu d'un droit immémorial, les femmes de Maudétour utilisaient la source dite "des coutumes", et pour cause, qui se trouvait enclavée dans le domaine du château, à l'extérieur du parc, en bordure de la forêt sur la gauche de la route de Villers. Les ruines de ce lavoir subsistent.

Le procès-verbal de la réunion du conseil municipal du 13 août 1843Mentionne l’abandon de cette source à M. de Rancher, sous réserve que celui-ci fasse établir le lavoir de "la vente Raphaël" situé à la Butte, au dessus du hameau du Tertre, quelques centaines de mètres à droite du chemin forestier actuel, un peut avant la source située sur la gauche avec un ouvrage en pierre restauré en septembre 2006.
Le lavoir du Tertre a été construit en 1889, après un essai infructueux sur la place du village, l’eau n’ayant pas la propriété de dissoudre le savon.

L’adduction d’eau dans le village après la guerre de 39-45 a entraîné la désaffection de ce lavoir et sa vente après le pré attenant au Docteur et à Madame Francis Dayan.
Madame Françoise Dayan l’a revendu à M. Jacques Monin le 3 février 1996, lequel l’a revendu à la commune le 16 septembre 2000, vente qui s’apparente à un don.

Grâce à l’aide du P.N.R. (Parc Naturel Régional du Vexin), ce lavoir a été restauré par M. Philippe Binay, artisan maçon à Villers-en-Arthies, et inauguré le 21 juin 2003.