Erigée en son nouvel emplacement à l'angle de la route de la grand'mare et du chemin neuf, elle a été bénite le 15 août 1976 à l'occasion de la messe célébrée sur place par l'Abbé Michel Bernay qui a offert la croix en fer forgé d'un auteur inconnu.

Sise en plain, entre le village et le cimetière cette croix marquait le carrefour des chemins menant à Banthelu et à Arthies, chemins qui ont disparu après le remembrement.

Le fût en pierre était seul visible, car le socle s'était enfoncé progressivement en terre au cours des siècles.

Nous ne savons pas quand avait été édifiée cette croix.

Le nom de "Franguiller" n'est pas connu comme celui d'une famille de Maudétour. Dans l'église Saint-Aignan d'Arthies se trouve une plaque intéressante sur un pilier de la chappelle latérale gauche, plaque portant l'inscription gravée dans la pierre en 1627 par un certain Guille Le Tellier :

"Dans le cimetière de cette paroisse d'Arthie reposent les corps de Jacques Falaize lequel décéda le 6 juillet 1587 et de Guillemette Binet sa femme, laquelle décédale 10 août 1588, lesquels par testament dernière volontés passées par devant Asseline, vicaire du lieu le 4 juillet 1587 et le 19 août 1588 mesme par contrat par Thomas Falaize exécuteur par devant Me jehan Lefebvre Notaire à Magny le 31 mai 1488 ont donné 4 boysueax de bled mestail mesure de Magny par chacun an à perpétuité le 6eme jour de juillet au vrays pauvres du Arthi estant cuits moustz accomodez en brichetz par leurs héritiers où détepteurs d'une pièce de terre contenant un arpent sis au terroir de Maudestour lieu-dit la Croix Franguiller". La croix Franguiller est le monument le plus ancien de Maudétour puisqu'elle apparaît antérieure à 1587.